BD Tour
     
Blacksad, by Juanjo Guarnido & Juan Díaz Canales,© Dargaud Calvin & Hobbes, by Bill Watterson, © Hors Collection Astérix, by Albert Uderzo, © Albert René Chaminou, by Raymond Macherot, © Dupuis Gaston Lagaffe, by Franquin, © Marsu Productions Blake et Mortimer, by Edgar P. Jacobs, © Blake & Mortimer Lucky Luke, by Morris, © Lucky Comics
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  0  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z
 Nom
H., Yves
Hardy, Marc
Hausman, René
Henninot, Eric
Hergé
Hermann
Herzet, Emmanuel
Herzet, Emmanuel
Hidalgo, Francisco
Hogarth, Burne
1 2


  Hergé [ Voir les dedicaces ]
C'est le 22 mai 1907 que naquit Georges Remi à Bruxelles. Le jeune garçon commence ses études secondaires au Collège Saint -Boniface, à Bruxelles où il est assez bon élève. En 1921, il entre dans la troupe scoute du collège, où il recevra le nom totémique de "Renard curieux". Ses premiers dessins paraissent dans Jamais assez, la revue scoute de l'établissement scolaire puis, à partir de 1923, dans Le Boy-Scout belge, le mensuel des scouts de Belgique. Déjà en 1924, C'est du nom de Hergé - RG, les initiales de Georges Rémi - qu'il signe désormais ses illustrations. En 1925, il termine ses études, et est engagé au journal "Le Vingtième Siècle", en qualité d'employé au service des abonnements. Un an plus tard il crée "Totor, CP des Hannetons", dans "Le Boy-Scout belge". En 1927, Georges Remi effectue son service militaire. De retour à Bruxelles en 1928, Hergé est bombardé rédacteur en chef du "Petit Vingtième", le supplément hebdomadaire pour la jeunesse du "Vingtième Siècle". Le premier numéro paraît le 1er novembre de la même année. Le 10 janvier 1929 voit la création d'un personnage qui fera le tour du monde, "Tintin et Milou" dans le "Petit Vingtième". Deux ans plus tard il crée "Quick et Flupke, gamins de Bruxelles" (première parution le 23 janvier 1930), acteurs de courtes histoires complètes dans le "Petit Vingtième". Publication du premier album de Tintin, "Tintin, reporter au pays des Soviets". Georges Remi épouse Germaine Kieckens en 1932, secrétaire, de l'abbé Wallez, directeur du "Vingtième Siècle". La Maison Casterman, sise à Tournai devient l'éditeur des aventures de Tintin en 1934. La rencontre d'un jeune étudiant chinois, Tchang Tchong-Jen, marque un tournant décisif dans la carrière de Hergé. Il se persuade de l'importance d'un scénario solidement construit et de la nécessité de se documenter. Ce qui n'était qu'un jeu pour lui, devient tout doucement un travail sérieux. En 1935, Hergé crée une nouvelle série et de nouveaux héros pour l'hebdomadaire français "Coeurs vaillants" : "Jo, Zette et Jocko". Cinq albums seront publiés. Juste avant la Guerre, à la suite des prises de position en faveur du peuple chinois exprimées par Hergé dans "Le Lotus bleu", le créateur de Tintin est invité par l'épouse de Chiang Kai-Shek à se rendre en Chine. La guerre imminente en Europe empêchera ce voyage. Le 10 mai 1940, la Belgique est envahie par les troupes allemandes. "Le Vingtième Siècle" et, avec lui, "Le Petit Vingtième" disparaissent. "Tintin au pays de l'or noir", l'épisode en cours de publication, s'interrompt pour huit ans. Hergé en entreprend un autre, "Le Crabe aux pinces d'or", qu'il fait paraître dans "Le Soir", l'un des seuls journaux que l'occupant autorise à paraître. C'est justement pendant cette période qu'il fait la rencontre de Jacques Van Melkebeke (le futur rédacteur en chef du "Journal Tintin"), avec qui il collaborera pour diverses choses. C'est ce même Jacques Van Melkebeke qui, un soir de 1941, lors d'une représentation de leur pièce de théâtre "Tintin aux Indes, le mystère du diamant bleu", lui présente un ami d'enfance, Edgar Pierre Jacobs. En 1942, l'éditeur Casterman, qui envisage de publier désormais des albums standardisés (de 64 pages et en couleurs), obtient d'Hergé qu'il adapte progressivement les épisodes déjà parus à ces nouvelles contraintes. La libération de la Belgique, le 3 septembre 1944, met un terme à la publication des aventures de Tintin dans "Le Soir". Certains considèrent alors qu'ayant publié dans un journal contrôlé par l'occupant allemand, Hergé a collaboré avec celui-ci. Malgré tout, le dessinateur poursuit l'important travail de ses premiers albums, qui seront publiés l'un après l'autre selon les nouvelles normes. En 1946, parution, le 26 septembre, du premier numéro du magazine Tintin, un nouvel hebdomadaire créé pour la jeunesse par un ancien résistant, Raymond Leblanc. Ayant entrepris "On a marché sur la Lune", épisode qui nécessite un travail technique important, une grande rigueur documentaire et une attention particulière, Hergé s'entoure de collaborateurs et fonde les Studios Hergé en 1950 (ces collaborateurs furent entre autres Edgar Pierre Jacobs, Jacques Martin, Paul Cuvelier, Willy Vandersteen et Bob de Moor. Ce dernier lui fut fidèle jusqu'au bout). Cinq ans plus tard, Tintin, dont les albums ont de plus en plus de succès, est à ce point populaire que la publicité s'intéresse à lui. Hergé développe dans le même temps une collection de chromos au sein de laquelle Tintin joue le rôle de présentateur dans différents domaines du savoir. En 1958, l'épisode "Tintin au Tibet", est mené à son terme en dépit de la crise personnelle vécue par Hergé. Tintin est finalement adapté au cinéma et c'est le jeune Belge Jean-Pierre Talbot qui l'incarne au grand écran dans "Tintin et le mystère de la Toison d'Or" en 1960. L'acteur récidivera en 1964, dans "Tintin et les oranges bleues" Entre-temps, Georges Rémi découvre l'art contemporain, qui devient une véritable passion. Il se sépare de son épouse. Les studios Belvision de Bruxelles produisent un dessin animé de long métrage à partir de l'album "Le Temple du Soleil" en 1969. Deux ans plus tard, lors d'un premier voyage aux Etats-Unis. Hergé rencontre des Peaux-Rouges. C'est en 1973 que les éditions Casterman publient un premier volume des Archives Hergé. Le mythique "Tintin, reporter du Petit Vingtième au pays des Soviets", reparaît ainsi, plus de quarante ans après qu'il fut devenu introuvable. Hergé visite Taiwan, trente-cinq ans après l'invitation officielle qui lui a été faite. Le divorce avec sa première épouse ayant été prononcé, Georges Remi épouse Fanny Vlamynck en 1977. En 1979, l'Américain Andy Warhol, chef de file du Pop Art, fait une série de quatre portrait d'Hergé. La "naissance" de Tintin commémorée un peu partout. Les cinquante ans d'existence du héros fétiche d'Hergé sont notamment célébrés au moyen du Timbre émis par la Régie belge des Postes, de l'exposition "Le Musée imaginaire de Tintin" et de l'album "Cinquante ans de travaux fort gais", etc. 1981 sera l'année des retrouvailles émues entre Hergé et Tchang Tchong-Jen, l'ami chinois qui avait inspiré "Le Lotus bleu"quarante-cinq ans plus tôt. Pour fêter le 75ème anniversaire d'Hergé en 1982, la Société belge d'Astronomie donne son nom à une planète récemment découverte. La planète Hergé est située entre Mars et Jupiter. En 1983, le 3 mars, nous apprenons avec beaucoup de peine, la mort du "maître", Georges Remi, dit Hergé, des suites d'une longue maladie.